Assurer son prêt immobilier en cas de maladie

Assurerance immobilière

Pour obtenir un prêt immobilier il est indispensable de l’assurer en cas de décès ou de maladie. Depuis 2007, la convention Aeras simplifie considérablement les démarches. Elle est dédiée à tous les emprunteurs ayant présenté ou présentant un risque aggravé de santé. Elle permet ainsi à ceux qui souffrent de graves problèmes de santé de pouvoir continuer à s’assurer et à emprunter.

La convention Aeras

La convention Aeras est adressée aux emprunteurs qui ont des problèmes de santé grave. Elle est également valable si la maladie survient au cours d’une enquête médicale, réalisée à l’occasion de la souscription d’une assurance sur prêt classique.

Aeras vise à assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. Dans ce sens, quand il s’agit d’un prêt immobilier, vous pouvez en bénéficier si :

  • le montant cumulé de vos prêts ne dépasse pas 320 000 € ;
  • vous aurez 70 ans au plus en fin de prêt.

Quant aux surprimes d’assurance de l’emprunteur, ils ne pourront ainsi pas dépasser de plus de 1,4 point le TEG de l’emprunt (sous conditions de revenus).

Comment assurer son prêt

Pour assurer son prêt et avant même de se renseigner sur les prêts et les modalités d’emprunt, il convient de rechercher un bon organisme d’assurance. Mais, afin de bénéficier d’une assurance conventionnée, vous pouvez vous rapprocher d’un banquier ou d’un assureur. Ils s’engageront de vous fournir les réponses dans des délais raisonnables, environ 5 semaines à partir du moment où le médecin-conseil de l’assureur est en possession de tous les documents.

La réponse des assureurs

La réponse de l’assureur ne doit pas dépasser les 3 semaines tandis que celle de la banque pour l’emprunt avec l’assurance retenue ne va pas au delà de 2 semaines. Si votre dossier est accepté, vous obtiendrez alors un accord d’assurance valable pour 4 mois.

L’Assurance prêt maladie n’est pas toujours possible

Il n’est pas facile de bénéficier d’une assurance de prêt en cas de maladie. En effet, cette assurance de prêt bancaire est dédiée aux personnes présentant des risques aggravés de santé.

Si après un questionnaire pour l’assurance de prêt, l’état de santé de l’emprunteur ne lui permet pas d’être assuré selon les conditions standards, son dossier sera examiné à un second niveau.

Une solution d’assurance de prêt maladie personnalisée peut lui être accordée, généralement avec une surprime et des garanties limitées. Sinon l’assureur peut transmettre le dossier à un troisième niveau si :

  • le prêt concerné ou si l’ensemble des prêts souscrits par le demandeur ne dépassent pas 320 000 € ;
  • l’emprunteur n’aura pas plus de 70 ans à la fin du prêt.