Quels taux de prêt immobilier pour votre profil et votre projet

prêt immobilier

Quand il s’agit d’un prêt immobilier classique, c’est-à-dire non réglementé, on peut parler d’un taux d’intérêt fixe ou d’un taux d’intérêt révisable (appelé aussi taux variable). Le taux d’intérêt entre dans le calcul du coût global du prêt désigné par le taux effectif global (TEG). Si vous manquez de précisons à ce sujet, voici des informations qui pourraient vous éclairer.

De quoi dépend le montant du taux d’un prêt immobilier ?

Le taux nominal d’un prêt immobilier peut dépendre de 2 facteurs essentiels :

  • Les taux du marché (taux du marché à long terme pour un prêt à taux fixe et taux du marché à court terme pour un prêt à taux révisable) ;
  • la durée du prêt (celle-ci étant fonction de la somme que vous pouvez rembourser à chaque mensualité : plus vous pouvez rembourser, plus la durée du prêt est courte ; plus la durée est courte, plus le taux est faible).

Qu’est-ce un taux fixe ?

On parle de prêt immobilier à taux fixe, quand le taux ne change pas pendant la durée du prêt (sauf en cas de remboursement par anticipation où vous devrez la plupart du temps des indemnités contractuellement prévues dans les conditions générales à la banque). Ce choix est le plus sécurisé pour les emprunteurs, parce qu’ils seront exempts de toute hausse des taux d’intérêt.

Avec un taux fixe, le montant de vos mensualités est déterminé à l’avance et est le même pendant toute la durée de remboursement du prêt ; Sauf si vous bénéficiez d’un prêt à mensualités modulables qui vous apporte la souplesse nécessaire pour mieux maîtriser votre budget en fonction de l’évolution de votre situation.

Qu’est-ce qu’un taux révisable (ou taux variable) ?

Quand un prêt immobilier est à taux révisable, le montant du taux du prêt immobilier dépendra de l’indice de référence, généralement le taux interbancaire de la zone euro (Euribor). La révision du taux se réalise tous les ans soit pour être élevée ou baissée. Le taux des prêts à taux révisable est souvent inférieur à celui des prêts à taux fixe mais il n’est jamais définitif.

Pour se protéger de fortes hausses de taux, optez pour un taux révisable « capé », c’est-à-dire avec un plafond à la hausse (voire également avec une limite à la baisse en fonction du taux « capé » choisi). Cette formule est idéale pour vous sécuriser pendant toute la durée du crédit le montant des mensualités dans la limite d’un plafond connu à l’avance.

Le taux effectif global (TEG)

Le taux effectif global (TEG) est obligatoirement mentionné dans votre offre de prêt. Il constitue le coût réel de votre prêt immobilier, parce que tous les coûts de votre prêt immobilier y sont intégrés.

  • le taux d’intérêt à proprement parler (« taux nominal »)
  • les frais de dossier
  • les frais de constitution de garantie (hypothèque, par exemple),
  • les impôts, taxes et droits, à la charge de l’emprunteur dès qu’ils accroissent la charge de l’emprunt,
  • la cotisation d’assurance décès invalidité (ADI) et l’assurance incendie, sauf si l’emprunteur a été libre de contracter ou non l’assurance,
  • les honoraires des notaires lorsque leur montant est indiqué avec précision antérieurement à la conclusion définitive du contrat,
  • les commissions des intermédiaires qui ont, le cas échéant, permis d’obtenir le prêt.

Pour comparer deux offres de prêt, il ne suffit pas de comparer les TEG. Il faut également tenir compte de la capacité à pouvoir moduler le montant de vos échéances pendant la durée du prêt ainsi que les garanties d’assurance décès invalidité (ADI) visant à sécuriser toute la famille.